L’UKRAINE - LE GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG

Histoire de relations bilatérales

Le 31 décembre 1991 – la reconnaissance de l’Ukraine par le Grand-Duché de Luxembourg,

Le 1er juillet 1992 - l’établissement des relations diplomatiques entre le Grand-Duché de Luxembourg et l’Ukraine.

Les contacts politiques de plus haut niveau ont débuté par la visite du Président d’Ukraine Léonid Kravchuk au Luxembourg le 14 juin 1994 au cours de laquelle ont été signés l’Accord de Partenariat et de Coopération entre l’Ukraine et les Communautés Européennes et leurs Etats membres, la Déclaration commune du Président d’Ukraine et du Premier ministre du Luxembourg, l’Accord entre le Gouvernement de l’Ukraine et le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg sur le transport aérien.

En 1995, Monsieur Claude Radoux est nommé Consul Honoraire d'Ukraine.

Le 2 décembre 1996 le Président d’Ukraine Léonid Kuchma a rencontré le Premier ministre de Luxembourg J.-C.Juncker dans le cadre du sommet de l’OSCE à Lisbonne.

En septembre 1997 et en juin 1998 les Premiers ministres de deux Etats se sont échangés de visites.

Le 26 juin 2001 le Premier ministre d’Ukraine Anatoliy Kinakh a rencontré son homologue luxembourgeois J.-C.Juncker au cours de la 4-ème réunion du Conseil de coopération l’Ukraine-l’UE.

Le Chef du Gouvernement luxembourgeois a exprimé a plusieurs reprises son soutien politique résolu au cours de l’Ukraine à l’intégration européenne et euro-atlantique.

Grâce à son concours pendant la Présidence luxembourgeoise à l’Union européenne (deuxième moitié 1997) et sa participation à la Troïka de l’UE a été prise la décision de lancer le premier Sommet l’Ukraine-l’UE (Kyiv, le 5 septembre 1997) et la première réunion du Conseil de coopération l’Ukraine-l’UE (Luxembourg, juin 1998).

En novembre 1994 et en septembre 1996, 1997, 1999 à New York il y avait des rencontres des ministres des affaires étrangères au cours desquelles ils ont discuté les questions de la sécurité internationale et européenne, de la coopération multilatérale et bilatérale.


Relations commerciales et économiques

En 2000 le volume des échanges commerciaux a augmenté de 65 pour cent par rapport à 1999 et a atteint $ 11.7 mln, y compris les exportations ukraininnes de $ 2.6 mln et les importations de $ 9.1 mln.

En 2001 les échanges ont augmenté de 20% pqr rqpport à l’année précédente et ont atteint $ 14.1 mln avec un sold négatif pour l’Ukraine de $ 12.3 mln.

Le volume des investissements luxembourgeois dans l’économie ukrainienne était aussi en hausse en 2001 (44%) et a atteint $ 14.4 mln.

Dans le cadre des activités charitables le Croix Rouge de Luxembourg réalisait le programme d’assistance aux enfants atteints des maladies cardiaques. En 1992-1997 on a fait diagnostiquer et opérer plus de 100 enfants ukrainiens ayant dépensé à ce projet plus de $ 1 mln. Le programme de soutien et d’assistance à la chirurgie cardiaque continue à se réalise au Centre inter-régional de chirurgie cardiaque à Lviv.

La base conventionnelle des relations bilatérales

Les documents conclus:

Traité d’entente et de coopération entre le Grand-Duché de Luxembourg et l’Ukraine
Agreement between the Government of the Grand Duchy of Luxembourg and the Government of Ukraine in the area of bank training activities
Agreement between the Government of Ukraine and the Government of the Grand Duchy of Luxembourg on Air Services
Accord entre l’Union économique belgo-luxembourgeoise et le Gouvernement de l’Ukraine concernant l’encouragement et la protection réciproques des investissements
Accord entre le Gouvernement de l’Ukraine et le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg sur la coopération dans les domaines de la culture, de l’éducation, des sciences, de la jeunesse, du sport et du tourisme
Programme de la coopération dans les domaines de la culture, de l’éducation, des sciences, de la jeunesse, du sport et du tourisme entre l’Ukraine et le Grand-Duché de Luxembourg
Les documents, sur le point d’être conclus:

Convention entre le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg et le Gouvernement de l’Ukraine sur la prévention de la double taxation des revenus et biens